Les boucles de masse

Les signaux sont transmis sur des câbles en mode différentiel ou non. Lorsqu’ils le sont en mode différentiel, le problème ne se pose guère. En revanche, sur la plupart des appareils, ils sont référencés par rapport à la masse. Et là, cela peut rapidement devenir compliqué car les masses n’ont aucune raison d’être isolées les unes des autres.

Le signal électrique généré par une source doit toujours être bouclé sur lui-même. En d’autres termes, si un courant circule dans l’âme d’un coaxial d’un appareil vers un autre, le même courant devra circuler en sens inverse dans la tresse. Dans la tresse et non ailleurs.

Or pour diverses raisons (souvent par facilité), certains constructeurs court-circuitent les terres et les masses. D’autres refusent d’isoler les entrées qui ne sont pas actives à un instant donné. D’autres encore utilisent des alimentations qui ne séparent pas les lignes destinées aux différentes voies. Il s’ensuit que la résistance de la masse du câble devient supérieure à celle des autres chemins possibles. Le chemin de retour du signal n’est ainsi plus le même qu’il a pris lors de l’aller. Ce phénomène introduit un certain nombre de perturbations plus ou moins gênantes.

Pour tenter de régler ces problèmes, il est courant de voir des bricolages consistant à isoler les équipements de la terre. C’est une très mauvaise idée en terme de sécurité car l’équipement, privée de sa prise de terre, peut devenir dangereux au premier défaut (c’est même totalement interdit par les normes CE). C’est une très mauvaise idée parce que les filtres secteur ne peuvent pas fonctionner en absence de terre.

Lorsqu’il faut supprimer une boucle de masse, il faut investiguer pour repérer cette boucle avant de pouvoir, éventuellement, la supprimer. En aucun cas il ne faut bricoler car ce bricolage peut être dangereux.